Affaire de délogement de Monique Dahouet et du Maire de Yamoussoukro.

Société
Typography

Des rumeurs coulent  depuis ce matin que  des individus se seraient organisés pour aller  déloger  le maire  de Yamoussoukro,

Kacou Gnrangbé Kouadio Jean.  Et qu’un événement similaire s'est produit à la résidence de Boigny, sis au palais présidentiel. Des badauds arrivés par centaine s'y sont introduits pour tenter de déloger la vielle Tantie Monique Dahouet, nièce du Président Félix Houphouët-Boigny.

La jeunesse Akouè présidée par Kouakou Konan Martin, étant informée de ces faits qu’elle juge d’allégation contre la jeunesse Akouè a porté un démenti.

Les explications du président des jeunes Akouè.  

« Depuis le samedi 10 Mars soir,  nous avons été informé d'un sacrifice qui se tiendrait  à la résidence de Houphouët- Boigny.  Ne sachant pas de quel sacrifice il s'agit  tandis que dans la résidence il y a l'arbre sacré ‘’ le baba’’   et les chaises royales au palais là-bas.   Les jeunes de N’gokro qui font partie de la jeunesse Akouè ont demandé que nous intervenions dans cette situation pour  faire la lumière  sur le type de  sacrifice.  Il faut le dire que  à N’Gokro il y a six (6) villages, et quand on doit faire quelque chose de ce genre, on informe les chefs de famille de ces six villages. Et cette fois-ci, dame Dahouet, tantie Monique a décidé  d’aller faire un sacrifice  sans informer qui que ce soit.

C’est dans ‘’ les ont dit’’ on apprend cela.  On ne sait pourquoi elle seule peut se lever pour aller faire un sacrifice.  Nous nous sommes donc rendus  à la résidence avec plus d’une centaine de jeunes  pour arracher le mouton qui devait servir de  sacrifice afin d’empêcher  que  les idoles de nos grands parent soient sabotés.  Car nous ne voulons pas que quelqu’un parte adorer les  sacrifices de nos grands-parents sans respecter les rituels et les coutumes en place.

Voici ce qui s’est passé hier au palais. Aucune personne n’a mis pied dans la cour de Tantie Monique. Moi-même qui étais en tête d’équipe, je n’ai pas vue Tantie Monique. Personne n’a touché à son portail pour prétendre la déloger. C’est faut et archi faut ceux qui disent que nous sommes allés la déloger. Nous étions même encadrer  par les policiers du 1er arrondissement. Nous étions allés juste prendre le mouton et c’est ce que nous avons fait.  Quelques deux où trois jeunes résidents du palais ont tenté de lutter le montons avec nous, calmement nous avons dissuadé sans aucune formule de violence.

Par ailleurs, nous apprenons ce matin que l’on dit dans la ville que des jeunes veulent s’attaquer à la résidence du Maire. Si ce projet existe, ce n’est pas nous. Nous n’avons aucun projet de nous emprendre à l’un de nos cadres. Au contraire nous voulons que l’ordre soit mis dans la grande division qui gagne notre canton.

Ce que je sais, à propos de la supposée intronisation d’un certain Nanan Houphouët-Boigny II, qui n’est personne d’autre que Ouara Kouamé Théodore qui est annoncé se tenir à la place Jean Paul II. Nous sommes allés demander au Tihoua,  chef du village de N'zuessi d’interpeller le maire  Gnrangbé Kouadio Jean,  puisqu’il  est de N'zuessi.  Nous lui avons demandé de conseiller notre maire,  de ne pas autorisé la place de Jean Paul 2  pour  cette intronisation.  Car c'est du faux.

Et d’ailleurs, depuis nos arrières grand-parents, l’intronisation des chefs de famille se font en famille. Pourquoi ce cas-là va se faire à la place publique. Même Félix Houphouët-Boigny, avez-vous appris qu’il a été intronisé sur une place publique ?

Nous voulons interpeller ici, les manipulateurs politiques qui sont en train de jouer sur nos coutumes de cesser ces manœuvres.

Nous ne permettrons plus ça chez nous.  Je voudrais vous rassurer, pour ce qui nous concerne, aucun jeune Akouè, n’a prévu et n’ira chez le maire Gnrangbé Jean pour un acte de vandalisme. Je vous remercie »

Propos retranscrit par Christ Kémondé 

Inscrivez vous à notre newsletter et restez informer de nos dernières infos.