Angoda veut valoriser ses valeurs traditionnelles

Le Musée DJ Arafat, la star du coupé-décalé, décédée le 12 août 2019 à Abidjan, « ne sera pas construit par l’Etat » mais de « dons et de recettes d’événements», précise le ministre ivoirien de la

L'esplanade du foyer polyvalent d'Assounvouè, village du président Auguste Denise compagnon fidèle du père de la nation a accueilli la cérémonie d'intronisation du 11ème chef dudit village le

A l’instar du Popo carnaval du Bonoua, de l’Abissa de Grand-Bassam et de bien d’autres régions du pays, la ville de Béoumi a désormais un festival : le festival de la culture et des arts de Béoumi

Pour l’occasion, le village d’Aboboté, situé dans la commune d’Abobo (Nord d’Abidjan), fait peau neuve. Ravalement des façades, aménagement des voiries, etc. Des travaux d’embellissement en cours avant la la sortie de la génération prévue du jeudi 8 au

Ce jeudi 20 juin, le journaliste reporter Saint-Tra Bi a dédicacé son tout nouveau livre intitulé "Duékoué la vérité interdite" tome 1 en vue de mettre en lumière des faits qui se sont déroulés à Duékoué en 2009.

Gooré Bi Tra Valérie (alias Saint-Tra Bi), journaliste reporter au quotidien gouvernemental ivoirien Fraternité Matin, avait pour terrain d’action le grand ouest de la Côte d’Ivoire.

Témoin oculaire de la tragédie qui a eu lieu dans cette partie de la Côte d’Ivoire pendant la décennie 2002 -2012, il est la première source de la quasi-totalité des informations de la presse nationale et internationale sur ces douloureux évènements.

Ce livre, selon lui s’inscrit dans l’accomplissement de son devoir de mémoire. C’est la source de tout ce qui a été écrit et dit sur l’ouest de la Côte d’Ivoire, et en particulier sur la vile de Duékoué de 2002 à 2012.

A l’en croire, tous ces faits qui sont racontés dans ce livre sont les faits réels car il a été le témoin de ces faits. « Tous les détails sont dans le livre, rien n’est resté en marge » a-t-il indiqué.

Ce livre à non seulement donné des causes exactes, mais a également révélé les chiffres sur ce qu’a vécu l’auteur lors de cette tragédie à Duékoué.

Il promet d’aller jusqu’au bout des révélations en rentrant dans les détails les plus inextricables. Il révèle dans ce premier tome que le conflit qui s’est passé à l’ouest était à l’origine des palabres issues de l’occupation des terres.

Le tome I de cet ouvrage de 166 pages, est illustré avec des photos prises par l’auteur, paru aux Nouvelles Editions Balafons.

« Ce témoignage résulte d’une volonté personnelle, la volonté d’une personne que les contraintes et la passion du métier ont fait devenir le témoin oculaire d’évènements historiques et de faits parfois graves. En effet, la gravité de certains faits vécus lors de la crise survenue dans la ville de Duékoué, à l’ouest de la Côte d’Ivoire, m’impose de rompre le silence pour éviter de devenir le complice d’un silence coupable. À travers cet aveu, il s’agit de libérer la parole pour se libérer soi-même d’un silence pesant et culpabilisant » a-t-il-témoigné.

P. R.

 
Inscrivez vous à notre newsletter et restez informer de nos dernières infos.