3 clubs du rotary international offrent 500 kits de depistage de l’hépatite

Socièté
Typography

Le rotary club international par le canal de son groupe d’action pour l’éradication de l’hépatite basé au Brésil, a entrepris une vaste campagne de dépistage de cette pathologie à travers 50 pays

dans le monde dont la Côte d’Ivoire. Cette campagne prévue pour s’étendre du 20 juillet au 18 aout 2019 à travers tout le pays, a vu l’étape de la Capitale politique de la Côte d’Ivoire se tenir ce samedi 17 aout 2019 sur l’esplanade du CHR de Yamoussoukro.

En effet, le Rotary Club International réputé pour ses nombreuses actions menées dans le monde en faveur du bien-être des personnes humaines à travers des actions caritatives, a décidé de s’attaquer à cette maladie appelée « tueur silencieux », aussi dangereuse que le SIDA.

À en croire le point focal de ce projet au Rotary club Président de Yamoussoukro, DIARASSOUBA Sékou : « 400 millions de personnes dans le monde sont porteuses de l’hépatite dont seulement 5% connaissent leur statut. D’où l’urgence des actions de lutte. Ce sont 3 Clubs  qui se mettent ensemble cette campagne à Yamoussoukro ; notamment le Rotary Club Président, le Rotary Club Doyen et le Rotary Club de Bouaflé.»

Il faut rappeler qu’à l’issue de cette séance, les personnes dépistées positives seront orientées vers le Centre de Diagnostic et de Recherche sur le SIDA et les autres maladies infectieuses (CEDRES) pour une confirmation de ce diagnostic.

En ce qui concerne les voies de transmission, le Docteur LIA, médecin au CHR de Yamoussoukro et membre de ce Club service, a renseigné et encouragé les populations à connaître leur statut, afin d’éviter  d’être surprises par la maladie : « un vaccin contre les formes d’hépatites existe déjà. Alors nous demandons aux personnes saines de faire dès maintenant leur vaccin et de respecter rendez-vous successifs afin  d’avoir la protection à vie. Les voies de transmissions sont les mêmes que les maladies sexuellement transmissibles ; à savoir l’usage de matériels coupants sués, les rapports sexuels non protégés, la transmission mère-enfant etc.» A-t-il déclaré.