11e édition de la "Foire de Tabaski"

Célébration
Typography
Comme chaque année à l’orée de la fête de la Tabaski, le district d’Abidjan en collaboration avec le ministère des Ressources Animale et Halieutiques, la Fédération nationale des commerçants de Côte d’Ivoire, organise une foire de la
Tabaski pour permettre aux populations d’acquérir de petits ruminants (chèvres, moutons) et bovins à bon prix.. Cette année, le lancement officiel de cette foire de la tabaski a eu lieu ce vendredi 9 août à l’abattoir de Port-Bouët.

Selon les organisateurs, cette foire donne l’occasion aux musulmans de célébrer la fête de l’Aïd el-Kébir, en s’achetant du mouton à prix bas.
Bien avant la visite des différents stands Dr Méité Alioun Zoumana, directeur de cabinet du ministre des Ressources animales et halieutiques, a dressé le bilan de l’édition 10 avant de donner les objectifs de commercialisation de cette 11e édition. ‘’ En 2018, les chiffres ont indiqué une vente de 70 000 têtes (petits ruminants) et 12 000 têtes (bovins)… Nos objectifs de commercialisation, cette année, sont estimés à 80 000 têtes (petits ruminants) et 16 000 têtes (bovins). Selon nos sources, les objectifs sont atteints, car plusieurs clients et vendeurs sont déjà satisfaits ‘’ a expliqué Dr Méité Alioun Zoumana.

A en croire Yéo Klétioloma, vice gouverneur du district autonome d’Abidjan, représentant le ministre-gouverneur Robert Beugré Mambé, cette foire vise également à redynamiser la filière bétail viande de la Côte d’Ivoire et rassurer les populations (musulmanes) que les dispositions sécuritaires, sanitaires sont prises pour que chacun puisse acheter, dans des conditions meilleures, son mouton de sacrifice. 
Il a rassuré la population musulmane que le marché ivoirien cette année encore sera progressivement fourni en petits ruminants. Il a aussi rassuré vendeurs et acheteurs que plusieurs éléments des forces de l’ordre et sécurité, appuyés par la police du District d’Abidjan, sont mobilisés pour sécuriser cette foire. 
Pour résoudre le problème de bouchons que causait le seul site de vente de Port-bouet, celui d’Adjamé a été ouvert.

Cyprien K.

 @source:abidjan.net