Accès au financement : l’Agence Côte d’Ivoire PME initie une session de formation sur la levée de fonds à l’intention des PME

Economie
Typography

La session de formation portant sur « la Levée de Fonds à l’attention des PME du secteur de la petite agro-industrielle » s’est ouverte ce mardi 03 septembre 2019 au Centre de Démonstration et de promotion de Technologies (CDT) sis

à Abidjan Biétry. L’objectif majeur de cetfe formation est de permettre aux PME de disposer de toutes les informations relatives aux principaux modes de financement dédiés aux entreprises, ainsi qu’aux mécanismes de traitement d’une opération de levée de fonds.

L’épineux problème du financement des Petites et Moyennes Entreprises gagne du terrain dans bon nombre de pays en Afrique. Pour résoudre la problématique en Côte d’Ivoire, le gouvernement ivoirien a affiché dans son Programme National de Développement (PND) 2016-2020 l’accélération de la transformation structurelle de l’économie par l’industrialisation comme troisième axe stratégique. Face au faible taux de crédit bancaire accordé aux PME, soit 48 %, l’Agence Côte d’Ivoire PME a décidé d’explorer d’autres mécanismes d’où cette mobilisation de Fonds à l’intention des PME. Selon le directeur général de l’Agence Côte d’Ivoire PME, Salimou Bamba, ces mécanismes de levée de fonds ont été expérimentés ailleurs et ont donné des résultats probants. En croire, Salimou Bamba, cette session de formation a permis d’ébaucher la question de l’accès à la technologie pour les PME manufacturières et le mécanisme de levée de fonds. ‘’ cette levée de fonds se présente comme un moyen de financement susceptible de renforcer le capital de l’entreprise de sorte à lui assurer une meilleure crédibilité ‘’ a-t-il expliqué. 
Bien avant la présentation des mécanismes de levée de fonds, Konaté Djouma, présidente du réseau national des agro-transformatrices de Côte d’Ivoire a invité ses pairs à saisir cette opportunité qui s’offre à eux. Au nombre de 60 PME, cette formation a été sanctionnée par un diplôme, remis à chaque participant.

Le gouvernement entend ainsi impulser cette transformation structurelle grâce à un tissu composé d’entreprises industrielles ivoiriennes dynamiques dont il veut faire le moteur principal de la croissance. 
Cyprien K.

@source:abidjan.net