Grid List

Le Rassemblement des Houphouetistes pour la Démocratie et la Paix ( RHDP) a animé un meeting géant ce samedi à Sinfra

Le premier ministre Amadou Gon Coulibaly, en mission s’est fait représenter à cette journée de reconnaissance et d’hommage à Allassane Ouattara, par le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani. Celui-ci, en son nom, a déclaré que devant les largesses du Chef de l’Etat à travers la réalisation des infrastructures dans leur région, les populations, par sa voix, lui disent merci et lui expriment toute leur gratitude.

C’est justement, à l’en croire, le sens de cette manifestation qui vise à saluer le travail herculéen réalisé par le Président Ouattara pour sortir la Côte d’Ivoire de l’ornière après les crises, mais aussi d’avoir fait du sud-Comoé un pôle économique.

Pour lui, quand quelqu’un pose un acte, le bon sens voudrait qu’on lui reconnaisse cela. « Voilà pourquoi la Marahoué s’est mobilisée aujourd’hui pour lui rendre hommage », a-t-il informé.

« Le vrai héritier n’est pas celui qui dort dans la maison du père sans avoir connu la souffrance, mais celui qui travaille pour que chaque habitant puisse avoir sa chambre. La Côte d’Ivoire ne brûlera pas. En face de leurs menaces, ils trouveront un bouclier solide. »


Le maire de Sinfra Diop Adama, lui, a félicité la foule d’avoir relevé le pari de la mobilisation. A l’en croire, les actions posées par le Chef de l’état sont tellement colossales qu’une journée ne suffit pas pour le magnifier. Mais pour la circonstance, il est légitime de reconnaître le travail qui est déjà fait. Il a soutenu que sous la houlette du Président Ouattara, la Côte d’Ivoire a recouvré la stabilité et a fait son retour sur la scène internationale.

L'honorable Djè Bi Djè Vincent a rassuré le gouvernement de la disponibilité des populations à l’accompagner dans sa volonté de faire de la nation ivoirienne un état prospère, où le vivre ensemble est de mise

« Nous populations, nous remercions le Chef de l’état et lui réitérons notre soutien. Il peut compter sur nous pour les échéances électorales de 2020 », a-t-il rassuré, avant de plaider pour le renforcement du tableau de leaderchip et une visite d'Etat dans la Marahoué.

Le ministre de l'Equipement et de l'Entretien Routier, Amédée Kouakou,  parrain de cette cérémonie d’hommage, a déclaré que le Chef de l’état est et demeure le seul bâtisseur de la Côte d’Ivoire après le Président Félix houphouët-Boigny.

Selon lui, les grandes réalisations et chantiers mis en oeuvre pour changer positivement le visage du pays et améliorer qualitativement la vie de ses concitoyens sont visibles partout sur le territoire national, notamment dans la Marahoué. « Ce grand rassemblement citoyen, en l’honneur du Président de la République, se veut également l’expression d’un hommage mérité, pour son dévouement et son engagement sans faille, voire sacerdotale pour le développement économique et social de la Côte d’Ivoire et d’un soutien fort à sa vision, pour l’émergence et le développement », a-t-il justifié et  a souligné que depuis son avènement au pouvoir, le Président Ouattara a fait sortir de terre des infrastructures d’envergure dans la Marahoué.

Le ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Albert Mabri Toikeuse, haut patron, avait à ses côtés lors de cette manifestation de masse, les minitres: Aimée Zébéyou, Belmonde Dogbo, Danho Paulin Claude, le Genéral Touvoly Zogbo, la génitrice de Didier Drogba, les élus et cadres de cette région
Pour lui donc, le premier citoyen, ce grand bâtisseur qui a permis à la nation de réaliser son second miracle ivoirien, en relançant l’économie pour la repositionner comme l’une les plus performantes en Afrique et dans le monde, avec un taux de croissance économique annuel moyen de 8% sur la période 2012-2018, mérité d’être célébré. « Le Président Ouattara est un homme qui a su rehausser l’image de la Côte d’Ivoire sur l’échiquier international (…) Notre pays siège aujourd’hui au Conseil de sécurité des Nations unies depuis 1er janvier 2018 en qualité de membre non permanent. C’est une grande fierté pour la Côte d’Ivoire, pour les Ivoiriens et Ivoiriennes », a-t-il insisté.

Dr Mabri Toikeuse,  devant ses frères et soeurs ayant effectué massivement le déplacement du Belier, du Haut Sassandra,  de Divo, les 03 grands départements de la Marahoué, a égrené quelques infrastructures mises en œuvre dans leurs régions.  A l’en croire, la Marahoué a renforcé, en effet, sa position en devenant l’un des grands pôles de développement socio-économique du pays. Au titre des projets déjà réalisés, il a argué que le Président Ouattara a constuit complétement l’ancien pont de la Marahoué et refait la voie Yamoussoukro-Daloa passant par Bouaflé avant d'annoncer la construction d'un grand château d'eau à Sinfra.… Au vu de ces chantiers pharaoniques, le haut patron a invité l’assistance à applaudir à tout rompre le premier des Ivoiriens.

Dans l’élan de valorisation des actions du premier citoyen ivoirien, le ministre Mabri a rappelé que pour cette année 2019, le gouvernement a pris l’engagement d’améliorer le train de vie de ses compatriotes à travers la mise en place d’un programme social. « Vous voyez, le Président Ouattara n’a oublié personne », a-t-il rassuré

Epiphane Zoro secrétaire d'Etat chargé du renforcement des capacités, justifiant l’opportunité de cet évènement a, en outre, avancé que le Chef de l’Etat, dans sa vision de développer le pays, s’est entouré des cadres émérites de la Marahoué, à commencer par lui-même. « à titre personnel, c’est un sentiment de profonde gratitude et de fidélité qui m’habite d’avoir à servir le pays sous l’égide du Président de la République », a-t-il confié, satisfait.

Epiphane Zoro Ballo a félicité le Président Ouattara qui a mis au cœur de son programme de gouvernement, l’épanouissement de la jeunesse, avec l’érection du ministère qui leur est dédié et la construction du pont de la Marahoué à Bouaflé. Il a soutenu que le Rhdp et le Président Ouattara sont une chance pour faire de la Côte d’Ivoire une grande nation qui se positionne déjà sur la scène internationale.

<< Nos populations du sud-Comoé réaffirment  leur attachement au Président de la République, Alassane Ouattara, au stade de Douafla ‘’ Nous voici donc réunis aujourd’hui pour réaffirmer et renouveler notre attachement à l’un des plus grands disciples du Président Félix Houphouët-Boigny qui fut Apôtre de la Paix et Père fondateur de la Côte d’Ivoire moderne (…) de toute la région de la Marahoué, et de toute la Côte d’Ivoire, vous êtes venus chez vous, à Sinfra, pour rendre inoubliable cette Journée de reconnaissance et d’hommage au Président de la République, S.E.M Alassane Ouattara, grand bâtisseur de la Côte d’Ivoire  émergente’’.

 

Guillaume KOUAME correspondant Régional

 

Ils sont sortis nombreux, les militants du Pdci-Rda, pour prendre part au meeting clôturant, ce samedi 19 octobre 2019, les journées politiques de leur parti organisées en hommage à son père-fondateur, feu Félix-Houphouët-Boigny, à

L'ancien président de l'Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Kigbafori Soro a mis fin aux supputations en annonçant vendredi soir sur les antennes de la télévision internationale française France 24 sa decsion de se présenter a

Après sa participation aux mondiaux d’athlétisme à Doha, avec à la clé une médaille de bronze sur 100m en 10’90, la championne ivoirienne Marie Josée Ta Lou est

Les candidats au second tour de la présidentielle, Kaïs Saïed et Nabil Karoui, se sont affrontés vendredi soir lors d’un débat télévisé. Un exercice nouveau pour la démocratie tunisienne. La force de persuasion des deux hommes pourrait

L’icône du football ivoirien, Didier Drogba, était chez les Ouattara, ce jeudi 3 octobre 2019. L’ex-capitaine des Eléphants a été reçu par le président de la République, Alassane Ouattara, et son épouse, à leur résidence privée à Abidjan

Abidjan, Au sortir d’une audience avec le Premier Ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, le 7 octobre 2019 à Abidjan, le Président Directeur Général de Tata

L'école des forces Armées de Zambakro a abrité du mercredi 2 au vendredi 4 octobre dernier un séminaire de formation civilo-militaire

Dimbokro, le 25 septembre 2019 - En marge de la visite d’Etat qu’il effectue dans la Région du N’zi du 25 au 28 septembre 2019, le Président de la République, Alassane Ouattara, a mis sous tension la localité d’Ahouniassou, dans le

La ville de Yamoussoukro (Bélier) a abrité ce vendredi 18 octobre 2019 la toute première édition de la Journée internationale du contrôleur aérien en Côte d’Ivoire. Initiée par la Fédération internationale des associations de contrôleurs

Bruno Le Maire, ministre de l’Économie, l’a déclaré hier à Paris, à l’occasion de la réunion des ministres des Finances et des responsables des institutions économiques et monétaires des 14 pays de la zone franc. Mais, sans évoquer
l’adoption prévue l’année prochaine de l’éco, la monnaie unique pour l’Afrique de l’Ouest, le ministre français a souligné qu’il revenait aux États membres de la zone franc d'en décider.

Le débat autour du franc CFA fait rage depuis la parution, il y a trois ans, d’un ouvrage collectif posant la question de savoir à qui profitait cette monnaie créée pendant la colonisation, aujourd’hui arrimée à l’euro. Les 14 pays africains qui utilisent cette monnaie doivent déposer 50% de leurs réserves de change à la Banque de France.

Face à une partie de l’opinion qui veut que ces pays coupent le cordon monétaire qui les relie à Paris, le ministre français de l’Économie, Bruno Le Maire rétorque : « La zone franc apporte des avantages et des garanties, la stabilité, la prospérité économique. Il y a des attentes, elles se manifestent et nous les entendons. L'initiative doit venir des États membres de la zone franc. »

Faisant partie d’un ensemble économique plus vaste, les pays de la zone franc en Afrique de l’Ouest ont déjà lancé l’initiative politique de créer l’éco, une monnaie qui devrait voir le jour en juin prochain. Romuald Wadagni, ministre béninois de l’Économie et des Finances et président du conseil des ministres de l’UEMOA, l’Union économique et monétaire ouest-africaine.

Lire la suite

@source:rfi.fr

La cinquième édition du Salon de l’Imprimerie et de l’Art Graphique (SIAG 2019) a débuté ce mercredi 09 octobre à Abidjan. Cette édition dont le thème est « Offset ou numérique, quel choix d’investissement pour l’imprimerie en Afrique?
» , est placée sous le parrainage du ministre de la Communication et des Médias, Sidi Touré.

Pendant trois jours, les acteurs du secteur, les experts, les passionnés participeront aux expositions, conférences, b to b et b to c, concours de photographie et visuels, ateliers de formations. Quinze mille visiteurs sont attendus dans les 40 stands d’exposition. La représentante du parrain, Ano Kacou Rosine a, au nom du ministre, félicité les initiateurs de ce salon. "Vous adressez avec finesse la nécessité pour tous les acteurs de se fédérer en vue d’une saine compétition à l’échelle mondiale. Vous participez dès lors à l’évolution et au rayonnement de la profession sans complexe et sans limite" a déclaré Ano Kacou Rosine.

Une centaine d’entreprise emploie environs 10 milles personnes en Côte d’ivoire. Pour appuyer cette industrie en plein essor, le ministère de la communication depuis 1996 à impulser la loi des finances à l’effet de faire bénéficier aux entreprises sous certaines conditions, des exonérations de droits de douane et de TVA sur les intrants sectoriels. Avant de déclarer ouverte l’édition 2019, la représentante du parrain a rassuré les acteurs du secteurs de ce que le gouvernement continuera à soutenir le secteur de l’imprimerie qui ouvre des perspectives pour la jeunesses ivoirienne. A l’instar des précédentes éditions, de nombreux participants sont venus du monde entier.

La Commissaire Générale du salon, Nadège Pathé s’est réjouie du soutien du ministre Sidi Touré, sans qui ce salon n’aurait pu se tenir. "Votre présence à nos cotés est une marque d’encouragement pour nous jeunes entrepreneurs ivoiriens" a fait savoir la Commissaire Générale.

DA

@source:abidjan.net

 

Angoda veut valoriser ses valeurs traditionnelles

Le Musée DJ Arafat, la star du coupé-décalé, décédée le 12 août 2019 à Abidjan, « ne sera pas construit par l’Etat » mais de « dons et de recettes d’événements», précise le ministre ivoirien de la

L'esplanade du foyer polyvalent d'Assounvouè, village du président Auguste Denise compagnon fidèle du père de la nation a accueilli la cérémonie d'intronisation du 11ème chef dudit village le

ANNONCES

annonces

Complexe Sarala

complexe sarala

JOURNÉES DE MOBILISATION DES MÉDIAS CONTRE LE CANCER DU SEIN

journee medias cancer

Publicité

Notre page officielle

Pharmacie de garde de Yamoussoukro

PERIODE DU SAMEDI 02 JUIN AU VENDREDI 09 JUIN 2018 ::: PHARMACIE AGBASSI - PHARMACIENNE: Mme. AGBASSI ANTOINETTE TEL: 30 64 04 12 PHARMACIE NOTRE DAME DE FATIMA YAMOUSSOUKRO - Derrière le Centre commercial Mo Faitai - PHARMACIENNE: Mme. M. MANOUAN KOUAME TEL: 30 64 57 10 / CEL: 07 88 63 90 | PHARMACIEN ERGINAL - ASSABOU FACE PETIT CAFE - PHARMACIEN: M. EHORA TEHOA TEL: 30 64 62 20 | PHARMACIE STE FAMILLE - En face du marché SOPIM TEL: 30 64 60 79 / Cél: 59 82 31 57 | PHARMACIE SANS FRONTIERE - CARREFOUR DE LA GARE SANS FRONTIERE , VOIE DE LA BASILIQUE A LA STATION ESSENCI - TEL: 20 24 62 52 / Cél: 84 88 73 54 |

Commandez sur FRITZKAT

Commandersurfritzkat noel1